Réalisation et Conception du Blog : Jean-Marc Coquelle

Cette page d'informations concernant Buhl n'est pas une émanation des Élus de la Municipalité de Buhl ni au service de ces derniers.


Réalisation et Conception du Blog : Jean-Marc Coquelle

30 novembre 2011

Cyclo-cross : les sportifs en selle pour le Téléthon

Le départ de la course "élites  Photo Bernard Biehler



Le cyclo-cross du Téléthon, organisé par la MJC de Buhl, a enregistré dimanche dernier la participation de plus de 80 coureurs toutes catégories confondues : seniors, espoirs juniors, masters, cadets et féminines.

Malgré l’absence des deux ténors régionaux, Laurent Spiesser et Damien Mougel, la course a sacré un beau vainqueur, avec le Postier mulhousien Maxime Marotte, victorieux à Soultz dernièrement, et qui sera un candidat sérieux pour la conquête du titre de champion d’Alsace, dimanche, à Blodelsheim.

Le Soultzien Cyrile Fretz termine à la 9 e place et le coureur de la MJC de Buhl, Jérôme Hert au 23 e rang (lire les résultats complets dans L’Alsace du lundi 28 novembre).

Tous les sportifs ont apporté leur soutien au Téléthon, puisque l’inscription par coureur, 4 € pour les jeunes et 6 € pour les adultes, sera reversée à l’AFM ainsi que la recette de la buvette.

Le forfait d’organisation de l’épreuve versé par la MJC à la Fédération de cyclisme sera également redonné par cette dernière en faveur du Téléthon.

( Source L'Alsace )

Assemblée Générale de la MJC Cyclisme

La belle moisson 2011



L’école de vélo de la MJCB, grande pourvoyeuse en victoires. Photo - DNA


C’est comme d’habitude à sa jeune classe que la section cyclisme de la MJC Buhl doit la grande majorité de ses succès. Pour 2012, vont se poser des problèmes de calendrier, affectant surtout le Tour du Piémont.

Dernièrement, dans la salle du Cercle, la MJC Buhl Cyclisme a tenu son assemblée générale, ouverte par le président Jean-Marc Resch qui a salué les personnes présentes, dont Yves Coquelle, adjoint au maire. Puis, la secrétaire Joëlle Brunori a présenté le rapport d’activités.

En 2011, les effectifs de la MJC Cyclisme se montaient à 45 personnes dont 32 coureurs ; parmi eux, les vingt membres de l’école de vélo. Au contraire de leurs aînés, les jeunes ont pleinement participé aux compétitions de leurs catégories, remportant de nombreux succès de prestige.

Floriane Barberio (benjamins) est championne d’Alsace ; elle-même, Meiky Bickel (pupilles), Joshua Cachulo (poussins) et Gaïa Lauvergne (prélicenciées) sont champions du Haut-Rhin sur piste. Floriane Barberio, encore, sa sœur Ileana et M.Bickel ont remporté le Tour d’Alsace des P’tits Loups. Enfin Valentin Schultz a été sélectionné dans l’équipe du Haut-Rhin pour le Challenge de l’Est des cadets.

Tour de France vs Tour du Piémont


La MJC Buhl a organisé ses manifestations habituelles : le cyclo-cross du Téléthon dès décembre 2010, le stage des cadets du Haut-Rhin en mars 2011, le concours des écoles de vélo (90 participants) en avril, le championnat du Haut-Rhin sur piste des écoles de vélo au vélodrome de Colmar, le 17 e Tour du Piémont haut-rhinois début juillet (26 équipes, dont une représentant la MJC, et 130 participants), le GP de Lautenbach-Zell en août (bonne participation des cadets et pass’cyclisme, peu de minimes) et la course VTT de S t Gangolphe en septembre (nombreux jeunes, peu d’adultes).

Le rapport financier du trésorier Maurice Emmenecker a fait état d’un solde positif de 3030€, grâce notamment à la vente de programmes et à l’organisation de quatre lotos.


En 2012, la MJC Buhl reconduira l’organisation des mêmes épreuves, avec un gros problème concernant les dates du Tour du Piémont haut-rhinois, prévu le premier week-end de juillet, soit les samedi 7 et dimanche 8. Mais ces mêmes jours, le Tour de France sera dans les Vosges (arrivée à La Planche des Belles Filles le 7), le Territoire de Belfort et la Suisse (étape Belfort-Porrentruy le 8).
Nombre de bénévoles ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils donneront la préférence au Tour de France. Deux solutions alors pour les organisateurs : avancer le Tour du Piémont d’une semaine (30/6-01/07), au risque d’une participation moindre, ou "sauter" une année.

Yves Coquelle a félicité, pour sa part, la MJC Cyclisme pour ses succès et l’a assurée du soutien de la municipalité de Buhl et l’on s’est retrouvé autour du verre de l’amitié.


(  Source D N A   par G.G   )

28 novembre 2011

Solidarité : Deux week-ends d’animations

Pour la 15 e année consécutive, la MJC de Buhl organise une grande manifestation en faveur du Téléthon, à laquelle elle a associé de nombreux partenaires associatifs


L’équipe du Téléthon planche sur les préparatifs. Photo DNa

 

Les écoliers de tout le Florival courent pour le Téléthon. C’était déjà le cas lundi 21 novembre, à la zone de loisirs pour le Haut-Florival ainsi que le 25 au stade d’Issenheim pour l’école primaire d’Issenheim. Ce sera encore le cas le mardi 29 novembre à l’IUFM de Guebwiller pour les écoles de Guebwiller et le mardi 6 décembre à Buhl pour l’école… de Buhl.


Hier avait lieu le cyclo-cross du Téléthon ouvert à tous les licenciés F.F.C. sur un circuit tracé rue du Breuel – Kentelackerweg – rue de la Forêt – rue de l’Eglise, l’arrivée étant jugée près du cimetière de Buhl. Il a regroupé toutes les catégories de coureurs. À 13 h, chez les jeunes, les poussins, pupilles, benjamins, minimes se sont élancés suivis à 14h des juniors, masters et cadets. À 15 h, les seniors 1 – 2 – 3 et pass’open ont été les derniers à donner des coups de pédale.

Le dimanche 4 décembre sera la journée phare avec plusieurs animations. Elles démarreront à 9h30 avec une promenade guidée par Gaston Lidy, guide diplômé. Elle conduira les marcheurs à la découverte des carrières de Buhl à travers le vignoble. Elle sera suivie de la corrida (voir ci-dessous), course à pied dans les rues du village. Les minimes et les cadets s‘élanceront à 9h30 pour une boucle de 3,8 km. Ils seront suivis des poussins et benjamins à 9h31 pour une boucle de 1,9 km. À 10h, ce sera l’heure de la course des as pour une distance de 10 km.

Un concert exceptionnel de Noël clôturera la manifestation. Il sera donné par la chorale de « La Cigale du Florival » à 16h30 à l’église de Buhl.

Des ventes d’objets et de pâtisseries seront proposées de 9h à 15h au Cercle.

Un large programme au service de la recherche sur les maladies génétiques.

( Source DNA )

Chœur d’enfants la Cigale du Florival

Chant pour le Téléthon


Dimanche 4 décembre, l’église S t-Jean-Baptiste de Buhl sera le cadre d’un rendez-vous musical avec la participation de la Cigale du Florival, chœur d’enfants de Guebwiller, placé sous la direction de Claude Jeannin.


Pour sa tournée de Noël, la Cigale du Florival ne s’arrêtera qu’une seule fois
dans le secteur de Guebwiller, le 4 décembre à Buhl.

 
La traditionnelle tournée de concerts de Noël de La Cigale connaît un beau succès chaque année. Le calendrier, qui affiche complet, mènera la troupe à travers toute l’Alsace en ce temps de l’Avent. La Cigale ne se produira qu’une seule fois dans le secteur de Guebwiller, à Buhl précisément, ce 4 décembre.

Le programme au titre évocateur « Noëls traditionnels et de toujours » est composé des chants les plus beaux pour fêter la Nativité, ceux qui ont auréolé les Noëls de maintes générations et qui sont tant écoutés à l’approche de cette célébration universelle.

Quatre tableaux avec les Rois mages, saint Nicolas et les anges


Le spectacle a connu un grand succès lors de ses très nombreux concerts en 1997-1998, et il a fait l’objet de la sortie d’un CD accompagné des paroles devenues désormais incontournables pour chanter ensemble sous le sapin.


L’interprétation des chants évolue selon quatre tableaux thématiques qui symbolisent ce temps d’attente vers la lumière de plus en plus vive de Noël. Hervé Crenner accompagne l’ensemble à l’orgue ou au piano avec talent et finesse, en alternance avec le chœur et une kyrielle de jeunes solistes aux voix claires et aériennes.


Des petites mises en scène rendent le concert vivant : les anges descendront du ciel, saint Nicolas sera là en personne. Les Rois mages brilleront de tous leurs feux, chargés de cadeaux pour l’enfant Dieu… Le concert devient spectacle et les auditeurs sont invités à conjuguer leurs voix avec celles des choristes pour les chants les plus connus : La légende de saint Nicolas, Venez divin messie, Minuit Chrétiens, Les anges dans nos campagnes ou encore Mille colombes. Une production de saison portée par des enfants talentueux.

Concert à 16h30, église S t-Jean-Baptiste de Buhl. Entrée libre – plateau au profit du Téléthon. Informations auprès de Marie Derive au   03.89.74.28.50 ou   06.20.83.29.56.

( Source DNA   )

27 novembre 2011

La Saint-Nicolas fêtée avec les Hussards d’Altkirch

Pour la 3 e année consécutive, l’OMSC propose un spectacle éblouissant pour fêter saint Nicolas dans la cité Saint-Jean.


L’atelier couture de l’OMSC avec Sylviane, Nadine, Joanna, Marie-Pierre et Audrey.
  Photo Bernard Erhard

Garder l’âme d’une tradition, tel est le fil conducteur du comité directeur de l’Office municipal des sports et de la culture de Buhl. Aussi, vendredi prochain, après la tombée de la nuit, les enfants seront, sans nul doute, au rendez-vous avec saint Nicolas et Hanstrapp, place de l’Église à Buhl.
« Un beau spectacle attendra les visiteurs.

Cette année, l’animation sera rehaussée par la fanfare des Hussards d’Altkirch, qui sera la première fois dans le Florival, comme ce fut le cas les deux années précédentes avec les Grognards de Haute Alsace.

Après le spectacle sur la place de l’église Saint-Jean-Baptiste, somptueusement illuminée, c’est en cortège, ouvert par deux sapeurs-pompiers locaux, en tenue d’époque, que tous se dirigeront vers la place du Marché pour le concert de la fanfare des Hussards d’Altkirch. Le moment tant attendu par les petits et les grands, couronnera cette soirée en l’honneur des enfants, avec distribution de chocolat chaud et de Mannalas, ainsi que des parts des deux grands Mannalas de trois mètres qui auront été découpés sur place », souligne le président, Yves Coquelle.


Le bénévolat de l’équipe organisatrice


Nadine, Joanna, Marie Pierre, Audrey et Sylviane ont mis leur talent de couturières à contribution depuis quelques semaines, où elles se retrouvent pour confectionner les costumes des lutins et des capes pour le spectacle et le défilé. Déjà innovatrices et bien engagées lors du quiz de Pâques, elles ont à nouveau débordé d’imagination pour cette fête destinée aux enfants, mais démontrent qu’elles gèrent bien les dépenses, cette manifestation étant entièrement financée par l’OMSC.

Formation de prestige


La fanfare des Hussards d’Altkirch est une authentique formation de prestige et de tradition. Elle est une des toutes dernières fanfares de cavalerie traditionnelle de la France, descendante directe du 8 e Régiment des Hussards.

Ce prestigieux régiment créé en 1793, a servi les deux Empires et toutes les Républiques. Stationné en Alsace, à Altkirch, les trente dernières années de son existence, le régiment et sa fanfare ont été dissous en 1993. La fanfare a été recréée, sous statut associatif, le 11 novembre 2000, par quelques nostalgiques et anciens musiciens appelés et engagés.

Elle est agrémentée par la tonalité des timbales, les excellentes trompettes de la formation à deux voix, qui assurent l’éclatante sonorité de la fanfare, par des trompettes-cors, trompettes-basses et contrebasse et d’un efficace pupitre de tambours, grosses caisses et cymbales.

Forte aujourd’hui d’une vingtaine de musiciens, venant des quatre coins du département, elle cultive, entretient et sauvegarde le répertoire traditionnel de la cavalerie française ainsi que l’esprit des Hussards.

VENDREDI 2 DÉCEMBRE

18 h 30 : illumination de la place de l’église et vente de lampions

19 h : fanfare des « Hussards d’Altkirch » en tenue Empire ; spectacle féerique des lutins puis arrivée des moines de Murbach, de saint Nicolas, du Hanstrapp avec l’âne.

Cortège aux lampions vers la place du marché, concert des Hussards d’Altkirch, distribution de chocolat chaud et de Mannalas et vente de vin chaud.


         ( Source L'Alsace  par Bernard Erhard   )

Féeries de Noël

La 11 e édition du marché de Noël de Buhl se déroule en cette fin de semaine devant l’école élémentaire Kœchlin.


La musique Harmonie lors de l’inauguration du marché de Noël. PHOTO DNA

Ouvert au public hier en début d’après-midi au cours d’une joyeuse réception animée musicalement par l’Harmonie de Buhl dirigée par Yves Coquelle, cette manifestation saisonnière est placée sous la responsabilité des jeunes membres du conseil communal des jeunes.

Rentrer dans l’ambiance des festivités de fin d’année

Une quinzaine de chalets en bois, mis à la disposition des organisateurs par la communauté de communes, ainsi que quatre structures en toile prêtées par les communes du Florival, accueillent des artisans ainsi que des particuliers particulièrement bricoleurs qui proposent à la vente nombre d’idées de cadeaux et des décors pour le temps des fêtes : ouvrages de dames, cartes de vœux, objets en bois, crèches et santons, peluches, jouets traditionnels, chemins de table, bonnets, chaussons et écharpes en laine… mais également miels de producteurs locaux, gâteaux secs et pâtisseries, jus de fruits artisanaux ainsi que les incontournables marrons chauds et barbes à papa.


Pour un hiver bien au chaud. PHOTOs DNA
Sur ce marché les chalands trouvent également des stands tenus par quelques associations humanitaires, d’autres proposant les travaux des élèves des différentes écoles de Buhl. Sans oublier la bourse aux jouets tenue par les jeunes au profit des Restos du cœur.

(  Source D N A )

Cyclo-cross du Téléthon : Sport et générosité

Comme tous les ans, le cyclo-cross de la MJC Buhl sera la première manifestation comptant pour le Téléthon. Mais en l’absence de certains as de la discipline, on ne pourra parler de répétition générale huit jours avant les championnats d’Alsace.


       
Qui pour succéder à Marc Singer, vainqueur en 2010 et jeune retraité ? Photo DNA
Pour la troisième fois, cette année, le cyclo-cross proposé par la MJC Buhl aujourd’hui sera dissocié des autres événements entrant dans le cadre du Téléthon.
Et ce pour des raisons de calendrier : une semaine plus tard, le 4 décembre, doit avoir lieu à Blodelsheim les championnats d’Alsace de la discipline.
Mais le cyclo-cross est bien une manifestation à part entière de la grande opération de solidarité. Pour preuve, l’abandon par les coureurs des prix et primes gagnés ce jour-là.


Marotte roi du Florival ?



Damien Mougel (VS Eguisheim), le champion d’Alsace en titre et ancien vainqueur de l’épreuve buhloise, courra chez lui en Franche-Comté. Laurent Spiesser (VC S te-Croix-en-Plaine) sera dans le Calvados, à une vingtaine de kilomètres de Caen, pour y disputer les championnats de France masters de la spécialité, avec de réelles chances de victoire dans la catégorie 1. Enfin, Marc Singer, premier l’an dernier, a pris… sa retraite.

Dans l’épreuve dite des As, en l’absence de ces trois ténors, le favori sera incontestablement un autre ténor, mais du VTT celui-là, Maxime Marotte. Le coureur de l’ASPTT Mulhouse a effectué ses débuts en cyclo-cross cette année seulement, en commençant par une 2 e place, derrière Spiesser à Hohrod, et en enchaînant avec un succès à Soultz le 1 er novembre dernier.

Si l’on ajoute que le 12 juin, il est devenu champion d’Alsace de VTT — X Country à Guebwiller, on constatera que le secteur semble lui convenir. Alors pourquoi ne triompherait-il pas à Buhl ce dimanche ? Gardons-nous cependant de vendre… le bouquet avant qu’il ne soit cueilli. Tout adroits que soient les cyclo-crossmen, ils ne sont pas pour autant à l’abri des aléas de la course.


D’autres seront prêts à pallier une éventuelle défaillance du favori, les habitués du circuit hivernal, Julien Ehlinger (un ancien de la MJC) et son coéquipier Alexis Brodbeck (VCU Schwenheim), la jeune armada de l’ASPTT Mulhouse emmenée par son capitaine, l’expérimenté Jérémy Meiller, le Soultzien Cyrille Fretz, Laurent Horn (Eckwersheim), ou peut-être des Allemands venus en voisins.
Les jeunes pousses de la MJC Buhl auront à cœur de défendre leurs couleurs dans les épreuves d’encadrement. Et pourquoi pas le cadet Valentin Schultz à qui l’exercice convient bien.


Dimanche 27 novembre — circuit : rue du Breuil, chemins ruraux, prés, chemin du Kentelackerweg, rue de la Forêt, pré en contrebas de l’église, rue de l’Église. À 13h : minimes et jeunes ; 14h : cadets et féminines (30min), juniors et masters (40min) ; 15h : cat.1/2/3, pass'cyclisme, espoirs (50min) — arrivée rue de la Forêt (à hauteur du cimetière).

( Source D.N.A   par G.G., )

25 novembre 2011

Cyclo-cross Grand prix de Buhl dimanche

Le bis de Marotte ?


Maxime Marotte sera le favori dimanche à Buhl, où il n’aura pas l’opposition avec les autres grands de la discipline ici, Laurent Spiesser et Damien Mougel, pris par ailleurs.


Maxime Marotte part favori à Buhl.
Photo DNA — Julien Kauffmann
Situé une semaine avant les championnats d’Alsace à Blodelsheim, le cyclo-cross de Buhl aurait pu servir de répétition générale.
En l’absence des deux leaders actuels de la discipline, Maxime Marotte en sera le favori logique.
Cela devient une habitude. Damien Mougel (VS Eguisheim) et Laurent Spiesser (VC Sainte-Croix-en-Plaine) semblent jouer à cache-cache tout au long de la saison de cyclo-cross
Certes, leurs motivations et leurs choix sont parfaitement honorables, mais l’observateur ne peut s’empêcher de constater qu’ils donnent l’impression de s’éviter.

Le troisième homme


Depuis le début de la saison à Wittenheim, le 2 octobre dernier, ils ne se sont affrontés que deux fois et Mougel l’a emporté les deux fois, à Wittenheim, donc, et à Bischwiller.

Ce dimanche, Spiesser disputera à Tilly-sur-Seulles, dans le Calvados, les championnats de France masters.

 Dans la catégorie 1, il a de bonnes chances de revêtir le maillot tricolore qui, il ne s’en cache pas, est son objectif déclaré.
Surtout qu’il a une revanche à prendre sur le sort — une chute — qui le priva vraisemblablement du titre l’an dernier.
Quant à Mougel, il courra ce week-end en Franche-Comté.

Reste alors le troisième homme, Maxime Marotte. Le vététiste de l’ASPTT Mulhouse apprend vite.
Alors qu’il a effectué ses débuts en cyclo-cross cette année seulement, il a déjà à son palmarès une place de 2 e à Hohrod, derrière Spiesser, et une victoire, à Soultz, certes en l’absence des deux autres, mais dont il est bien mieux qu’une simple doublure.
Il n’a pas hésité aussi à se frotter à l’élite hexagonale à Nommay, le 11 novembre, où il s’est classé 17 e, faisant le plein de sensations fortes et complétant son bagage technique.

Ce jour-là, il avait largement devancé Damien Mougel (26 e) dans un mauvais jour, il est vrai. Pour l’anecdote, c’est aussi la seule confrontation entre les deux garçons !
Pour lui donner la réplique à Buhl, on comptera sur les habitués du circuit hivernal, Julien Ehlinger et Alexis Brodbeck (VCU Schwenheim), Jérémy Meiller et ses jeunes coéquipiers de l’ASPTT Mulhouse, Laurent Horn (Eckwersheim), Antoine Geyer (Thann), Cyrille Fretz (Soultz) et quelques Allemands, sans doute…

Horaires. À 13h : minimes et jeunes. À 14h : cadets (30’), juniors, féminines et masters (40’). À 15h : 1 re, 2 e, 3 e catégories, pass’cyclisme et espoirs (50’)

( Source D.N.A   )

Réveillon de la société de gymnastique de Buhl

La société de gymnastique de Buhl organise, pour la 5 e fois, la soirée du réveillon de la Saint-Sylvestre à la salle de gymnastique de la commune.

L’animation musicale a été confiée à Marie-Claude et Jean-Paul Hurth qui feront basculer les convives dans la nouvelle année dans une superbe ambiance.



Pour le menu, l’association propose : l’apéritif et mise en bouche, les lasagnes de saumon et sandre avec petite nage de légumes et brochettes de scampis, le sorbet, le suprême de pintade au foie gras sauce morilles, la trilogie de fromage, le péché gourmand, le petit noir et ses disciples.


La soupe à l’oignon sera offerte à l’orée de la nouvelle année.

Le menu est préparé par la maison Peter, le traiteur local. Le prix du menu est de 65 € (enfants de 5 à 12 ans : 25 €).


RÉSERVATIONS Auprès de Roland Martello 22, rue de la Gare à Buhl, Tél. 06.75.03.25.94 ou de Jean-Luc Piccioli 1, rue du Centre à Guebwiller, Tél. 03.89.76.61.75.

( Source L'Alsace )

Téléthon : S’inscrire pour prendre le départ de la 10 corrida.

La 10 e corrida du Téléthon, organisée par la MJC de Buhl, aura lieu le dimanche 4 décembre.
Cette course de 10 km se déroulera sur une boucle de 1,9 km dans les rues du village à parcourir cinq fois.

Cette boucle est complétée par un avenant entre le départ donné devant l’ancienne usine Continental Biscuits, rue de la Fabrique (pour les adultes), et l’arrivée sera jugée devant la MJC, rue du 5 Février.
Au programme figure une course de minimes-cadets (jeunes nés entre 1994 et 1997) d’une distance de 3,8 km (deux boucles) à 9 h 30.

Détrôner le champion Cédric Oesterlé


Une course sera organisée pour les poussins-benjamins (jeunes nés entre 1998 et 2001) d’une distance de 1,9 km (une boucle), à 9 h 31.

Le départ de la course des as de 10 km sera donné à 10 h. La succession de Cédric Oesterlé, déjà vainqueur 4 fois, dont l’édition 2010 en 32’32’’, est bien ouverte.

 Les inscriptions sont à faire parvenir par courrier jusqu’au jeudi 1 décembre à Maurice Emmenecker 3, rue Edmond Rogelet 68530 Buhl, Tél. 03.89.76.89.41 ou 06.33.36.85.82) accompagnées des frais d’engagement, 5 €, à l’ordre de la MJC de Buhl (1 € pour la corrida des jeunes).

Il sera également possible de s’inscrire sur place à la MJC de Buhl 4, rue du 5-Février, à partir de 8 h moyennant 7 €.

Les droits de participation seront reversés intégralement au Téléthon. Les licenciés FFA joindront la photocopie de leur licence et les non-licenciés un certificat médical datant de moins d’un an.
Tous les participants restant à la remise des prix à 12 h au Cercle seront récompensés.

Les meilleurs de chaque catégorie se verront remettre des coupes et des lots.
Des lots seront également tirés au sort entre tous les participants, dont deux montres de valeur.

( Source L'Alsace )

La Cigale plongera les auditeurs dans l’ambiance de Noël

L’église Saint-Jean-Baptiste de Buhl sera le cadre d’un rendez-vous musical exceptionnel, dimanche 4 décembre, avec la participation de La Cigale du Florival, chœur d’enfants de Guebwiller, placé sous la direction de Claude Jeannin qui donnera un concert de Noël, à 16 h 30, au profit du Téléthon. La traditionnelle tournée de concerts de Noël de La Cigale connaît un beau succès chaque année, le calendrier qui affiche complet mènera la troupe à travers toute l’Alsace en ce temps de l’avent, de ce fait La Cigale ne se produira qu’une seule fois dans le secteur de Guebwiller, à Buhl précisément ce 4 décembre.



La Cigale du Florival, chœur d’enfants de Guebwiller placé sous la direction de
 Claude Jeannin, donnera un concert de Noël le dimanche 4 décembre
 au profit du Téléthon. Photo DR


Voix claires et célestes


Le programme au titre évocateur Noëls traditionnels et de toujours, est composé des chants les plus beaux pour fêter la Nativité, ceux qui ont auréolé les Noëls de maintes générations et que l’on aime tant écouter à l’approche de cette célébration universelle.

Il a connu un grand succès lors de très nombreux concerts en 1997-1998, et il a fait l’objet de la sortie d’un CD accompagné des paroles devenu désormais incontournable pour chanter ensemble sous le sapin, disponible sur place. L’interprétation des chants évolue selon quatre tableaux thématiques qui symbolisent ce temps d’attente vers la lumière de plus en plus vive de Noël. Hervé Crenner accompagne l’ensemble à l’orgue ou au piano avec talent et finesse, en alternance avec le chœur et un formidable balai de jeunes solistes aux voix claires et célestes.

Des petites mises en scène rendent le concert vivant, les anges descendront du ciel, saint Nicolas sera là en personne, les Rois mages brilleront de tous leurs feux, chargés de cadeaux pour l’Enfant Dieu. Le concert devient spectacle et une complicité naît avec les auditeurs qui sont invités à conjuguer leurs voix avec celles des choristes dans les chants les plus connus : La légende de saint Nicolas, Venez Divin Messie, Minuit Chrétiens, Les Anges dans nos campagnes, Mille colombes.


Y ALLER Église Saint-Jean-Baptiste de Buhl, dimanche 4 décembre, à 16 h 30. Entrée libre, plateau au profit du Téléthon.


SE RENSEIGNER Auprès de Marie Derive, Tél. 03.89.74.28.50 ou au 06.20.83.29.56

( Source L'Alsace )

24 novembre 2011

Une parabole contée par Jean-Claude Keller

Déjà en scène la semaine passée, le conteur florivalien revient, vendredi, au profit de l’association « Un sourire pour le Togo ».



Répertoire biblique pour le conteur Jean-Claude Keller.   Photo Bernard Erhard


 
Lors de la veillée proposée par l’association « Un sourire pour le Togo » qui aura lieu ce vendredi 25 novembre, à 20 h, à l’église Saint-Jean-Baptiste de Buhl, Jean-Claude Keller contera Le fils prodigue. Le mirage de l’aventure l’avait poussé sur les routes, il revient vaincu par la misère, il a dilapidé ses biens. « Un homme avait deux fils… » (Luc 15, 11-32).

Si ce récit s’invite dans l’actualité avec toute sa force, il faut néanmoins le replacer dans le contexte de la société agraire d’il y a 2000 ans. Il raconte les frasques d’un homme en quête de liberté et qui revient vers son père quand la faim le tenaille.

Ce récit rapporte aussi les états d’âme de l’aîné qui est resté fidèle à son père et à la loi de Moïse. « Venez et écoutez, les mots et les images vous emporteront au cœur de vos racines, au cœur de vous-même », telle est l’invitation de Jean-Claude Keller qui sera accompagné à la flûte traversière par Alexandra Schitter. Des textes seront également lus par Marie-Jeanne Keller.

« Un moment d’évasion »


La semaine dernière Jean-Claude Keller était déjà en scène au Cercle à Buhl. Il a présenté un conte merveilleux : La bête à sept têtes. Véronique et Marie-Claude sont venues pour la première fois écouter le conteur florivalien « On s’est laissé emporter par la magie de son récit, il nous a fait faire un beau voyage. Ce fut un moment de rêve, un monde merveilleux, un moment d’évasion », ont commenté en chœur les deux auditrices qui reviennent ce vendredi, bien que le sujet soit biblique, et qui encouragent les gens à venir à écouter un conteur qui vit sa passion, mais qui sait admirablement la partager.



Y ALLER Soirée au profit de l’association « Un sourire pour le Togo », vendredi 25 novembre, à 20 h, à l’église Saint-Jean-Baptiste à Buhl. Entrée libre et plateau.



( Source L'Alsace )

23 novembre 2011

Formation préventions et secours civiques niveau 1

 

L’association florivalienne de secourisme de Buhl s’est mobilisée, samedi et dimanche, pour une formation PSC 1 (Préventions et secours civiques de niveau 1) dans ses locaux buhlois, sous la houlette des moniteurs nationaux : Prisca Meister et Aldo Bernou.


Les lauréats et instructeurs.  Photo Bernard Erhard



 Les douze candidats à la formation ont satisfait aux critères d’obtention du diplôme de base de secourisme. Les deux instructeurs ont remis le diplôme à Régine Friedrich-Jordan, Carole Fabacher, Valérie Schmidt, Nathalie Lehmann, Michel Peter, Pascale Peter, Sylvie Ratte, Yolande Cheray, Mariléna Scalamandre et Céline Dubreucq- Perus. Quant à Sébastien Muller et Maurice Schentzel, déjà logisticien au sein d’AFS, ils confirment leur implication.


( Source L'Alsace )

22 novembre 2011

Marché de Noël

En attendant saint Nicolas


Le marché de Noël proposera samedi et dimanche de nombreuses animations
pour les petits et les grands. Photo archives DNA

 

Le marché de Noël de Buhl est un des premiers de la saison et accueillera le public samedi et dimanche. St Nicolas sera de passage sur place à 17h30 les deux jours.


C’est pour la 11ème année consécutive que le conseil communal de la jeunesse de Buhl organise cette manifestation hivernale. Les jeunes ont dépensé une formidable énergie pour concrétiser ce projet et proposent cette année un programme inédit. « Tout est parfaitement planifié pour créer l’ambiance magique et si particulière et propre aux fêtes de fin d’année et dès la fin du mois, le centre du village s’animera de couleurs, odeurs et lumières » note l’adjoint à la jeunesse Christian Chéray qui remercie au passage Cindy Mériot, Guy Schuller et Jean-Pierre Clay, les responsables du CCJ, pour leur implication.




Plus de 45 exposants, commerçants et artisans locaux, buhlois et de la vallée du Florival voir de l’Alsace entière seront présents etproposeront leurs travaux de Noël, des décorations de table, des santons, des pâtisseries et des friandises traditionnelles, mais aussi des idées de cadeaux, de l’artisanat d’art comme des peintures, des travaux des ateliers de bricolage des animateurs du Périscolaire des écoles maternelles. La décoration des sapins de la place a été assurée par les classes des écoles maternelles et primaire de Buhl. La commune participe à la mise en place des illuminations de l’entrée du porche avec l’annonce en peinture aquarelle du village de Buhl.

A noter encore sur place un stand bourse aux jouets tenu par les jeunes au profit des Resto du Cœur où les familles pourront déposer leurs anciens jouets. Ces jouets seront revenus aux familles intéressées au prix unique de 2 €.

Bourse aux jouets pour les Restos du coeur


La somme ainsi collectée avec le surplus de jouets seront directement donnés aux Resto du Cœur de Soultz. C’est un des projets humanitaires que proposent les jeunes du CCJ. Le traditionnel vin chaud, mais aussi soupe, boissons, crêpes, merguez et bredalas seront aussi proposés sur place,
Ouverture officielle : samedi 26 novembre avec un concert d’ouverture avec l’orchestre Grauss Uss’m Bluamenthal à 13h30.



A 17h30 arrivée du Saint Nicolas suivi du goûter pour les enfants


 Le marché de Noël sera ouvert de 11h à 19h le samedi et le dimanche. Au chapitre des animations des deux jours :  contes de Noël pour les enfants enfants à partir de 14h et à 17h30 arrivée du Saint Nicolas suivi du goûter pour les enfants, chocolat chaud et mannala offert par la pâtisserie Stein et la boulangerie Dos Santos.

 Nouveauté cette année, samedi de 15h 17h un atelier itinérant gratuit de création de cartes postales sur étoffes en collaboration avec le musée d’impression et étoffes de Mulhouse sera proposé au public.

Dimanche à partir de 13h toutes les 45 min défilé de deux peluches géantes.


 ( Source D N A )

Chantier pour l’émission télévisée « Tous ensemble » sur TF1

Solidarités exemplaires



Les caméras de l’émission « Tous ensemble » suivent l’avancée
des travaux rue de la Carrière.    Photo DNA - Julien-Thomas Wil


Depuis six jours, un chantier exceptionnel a débuté rue de la Carrière à Buhl. Il s’agit pour des artisans et des bénévoles de construire gratuitement une maison pour une famille dans le besoin dans le cadre de l’émission télévisée « Tous ensemble ».



Les artisans prêtent leur main-d’œuvre et leur matériel. Photo DNA - Julien-Thomas Will
De l’avis de tous, ce n’est pas un chantier comme les autres. Non pas que la bonne humeur qui règne rue de la Carrière soit exceptionnelle pour un chantier dans le bâtiment, mais à Buhl, tout le monde, artisan ou bénévole, est animé par un même élan de solidarité. C’est que la main-d’œuvre et le matériel sont gratuits. Et pour cause. C’est pour venir en aide au malheureux propriétaire qu’ils se sont tous rassemblés dans le cadre de l’émission télévisée « Tous ensemble » diffusée sur TF1.


Hier, les efforts se sont concentrés sur l’ossature en bois.
Photo DNA - Julien-Thomas Will
Antoine, père de deux filles, s’est retrouvé dans une situation critique lorsque l’entreprise qui devait construire sa maison lui a fait faux bond. Le laissant avec une simple dalle de béton et l’allégeant au passage de 50 000 €, somme que la société de construction n’a pas rendu malgré l’arrêt des travaux.

C’est cette histoire qui a ému Marc-Emmanuel Dufour, le présentateur de « Tous ensemble » qui se rendra prochainement dans le Florival.


Depuis six jours maintenant, le chantier a démarré rue de la Carrière. Ses régisseurs ont su mobiliser les artisans du secteur pour la bonne cause. Personne ne s’est fait prier. « C’est un bel exemple de vie, souligne Alphonse venu avec deux collègues de l’entreprise colmarienne Torregrossa pour creuser des tranchées afin d’effectuer les branchements et travailler à l’assainissement.

Si on peut donner de son temps pour aider quelqu’un, il faut le faire. En plus, mes deux frères participent aussi au chantier, je ne pouvais pas refuser ! »

Personne n’est à l’abri d’un coup dur »



Même son de cloche chez Mohammed, artisan dans le domaine du sanitaire et du chauffage. « Quand l’équipe m’a contacté, je n’ai pas hésité même si j’ai été surpris qu’on fasse appel à moi, indique le Mulhousien. Personne n’est à l’abri d’un coup dur, surtout en temps de crise. Sur ce chantier, je fournis ma main-d’œuvre et des confrères apportent le matériel. » En quelques jours, la plomberie, le raccordement chauffage/eau, le traitement des eaux usées seront en place.


Sur un chantier, tout est une question de précision… Photo DNA - Julien-Thomas Will

En attendant, une à une, les structures en bois — fournies par cinq menuiseries du secteur — qui serviront de murs sont dressées au millimètre près. Sous l’œil de la caméra qui ne perd pas une miette du terrassement, du découpage et du clouage des planches de bois et des éclats de rire qui surgissent de la dalle en béton. Certains artisans sont bien plus à l’aise une tronçonneuse à la main que face à un micro tendu. Une, deux, trois, les prises s’enchaînent pour restituer l’avancée des travaux et les professionnels gardent toujours la même fraîcheur, sourire aux lèvres.




On creuse des tranchées pour pouvoir amener l’eau et
l’électricité. Photo DNA - Julien-Thomas Will
Sur les coups de 10h30, les boulangères d’Ottmarsheim font leur apparition avec des kougelhopfs et des manalas pour remplir les estomacs des travailleurs qui s’échinent depuis une heure très matinale. « Nous avons notre voisin qui donne un coup de main sur ce chantier. Il nous en a parlé et on essaie d’aider dans la mesure de nos moyens. » Le voisin en question, Gilles, prend un café avec quatre autres bénévoles qu’il ne connaissait pas il y a encore une semaine : Bastien (Thann), Patrick (Ensisheim), Alexandre (Guebwiller) et «l’autre» Gilles (Masevaux).

Une maison à livrer avant Noël


« On en a entendu parler sur Facebook alors on est venu voir si on pouvait aider, répond en chœur cette nouvelle bande de copains. On ne connaît pas le propriétaire mais ça ne nous empêche pas de faire le déplacement. Dans un cas comme cela, les kilomètres ne comptent plus. » Sur le chantier, habitués et néophytes prêtent main-forte aux artisans. Sous leur direction, ils portent, ils coupent, ils plaquent, bref ils bossent. « On n’est pas là pour les gêner, on les aide du mieux qu’on peut. »



Les murs de la maison sont levés un à un. Photos DNA


Un service apprécié par les pros qui n’ont pas l’habitude de se retrouver en pareille situation. « C’est la première fois que des bénévoles m’aident sur un chantier, c’est plutôt sympa, concède Ludo, de l’entreprise soultzienne Bois et Techniques. Aujourd’hui ?[hier, ndlr], nous nous occupons de la charpente, de la partie basse avec mes deux collègues. Pour nous, c’est agréable de pouvoir faire avancer les choses grâce à notre travail. »


Benévoles et artisans à  l'oeuvre sous le regard de la camera.  Photo dna


En tout, une vingtaine de personnes se sont retroussé les manches rue de la Carrière à Buhl, hier. D’autres viendront les relayer suivant l’avancée des travaux. L’objectif étant de boucler le chantier avant Noël. Un beau cadeau de la part d’anonymes qui par empathie ont voulu redonner le sourire à une famille qui en a bien besoin.

« Mettre en image la solidarité »


À proximité du chantier, il supervise la réalisation de l’émission « Tous ensemble ». Il, c’est Alex, l’assistant-réalisateur qui a rejoint l’équipe il y a deux ans. Ce tournage en Alsace est forcément spécial pour le Haguenovien. À plus d’un titre. « Sur ce chantier, c’est la première fois que l’on part de rien. D’habitude le gros œuvre est là mais ici presque tout reste à faire. » Pas de quoi décourager les parties prenantes du projet. Les deux régisseurs du chantier ont d’ailleurs su fédérer sans souci les artisans du secteur.



Le chantier de Buhl : un bel exemple de solidarité alsacienne. Photo DNA

« Il faut bien comprendre que ce n’est pas TF1 qui construit la maison mais les artisans alsaciens. Ça fait plaisir de montrer qu’il y a de la solidarité par chez nous. L’équipe technique est juste là pour la mettre en image, convient Alex. La force de ce type de chantier c’est que tout le monde travaille main dans la main. Par exemple, les plombiers donnent un coup de main à l’ossature bois tant qu’ils ne peuvent pas avancer. Il y a un très bon état d’esprit. »


L’équipe de production réfléchit également à la tenue d’une soirée dans les environs de Buhl pour récolter des fonds afin de terminer les travaux, plancher sur l’ameublement, réfléchir à la décoration... Elle devrait avoir lieu le premier week-end de décembre. « Pour montrer qu’on sait se bouger en Alsace ».



( Source D N A  )

21 novembre 2011

Carte blanche aux musiciens de Buhl

Un concert historique a ponctué le 120 ème anniversaire de l’Harmonie de Buhl et les 25 ans du Grüass.


Les musiciens de l’Harmonie ont fêté les 120 ans de la formation en interprétant
«leur» sélection de morceaux choisis.    Photo Bernard Erhard

«Au choix des musiciens» : la formule retenue pour le concert de gala a permis au public de passer, samedi soir, un moment de détente et d’évasion à l’occasion du 120e anniversaire de la musique Harmonie de Buhl mais également du 25e anniversaire du Grüass uss’m Bluamathal.
Si cette formule a séduit le public, elle a également suscité l’enthousiasme des musiciens qui ont interprété leur «sélection» de ces dernières décennies d’une façon magistrale : ils ont été les premiers à se faire plaisir.

En première partie l’on retiendra les airs connus des opéras italiens , Nabucco et Aïda, mais également le pot-pourri consacré à la légèreté française ou encore aux musiques de films, et enfin l’incontournable Marche de Radetzky.

Depuis 44 ans, ils se produisent de concert avec les musiciens de l’Harmonie, le public les attendait : les sapeurs-pompiers de la batterie fanfare de Buhl. Aussi, sous la double direction d’Yves Coquelle et de Franck Solinas, Le Caïd, La marche des légionnaires et En avant les cadets ont-ils couronné la première partie.

Hommage à Charles Simonklein


Le directeur et président Yves Coquelle a ensuite salué les personnalités présentes, avant de rendre un hommage au président d’honneur Charles Simonklein, disparu cette année, hommage concrétisé par le décor de la scène : « notre église de Buhl, qui sera le décor pour nos concerts et d’autres manifestations », a dit Yves Coquelle. Il a également mis à profit l’entracte pour rappeler rapidement les étapes importantes de la musique Harmonie.

Pour la deuxième partie, on a retrouvé un Grüass nostalgique et moderne, interprétant marches, valses, polkas et derniers tubes du hit parade d’outre Rhin.


Le Gruass uss’m Bluamathal fêtait ses 25 ans samedi à Buhl. 
   Photo Bernard Erhard


Les musiciens ont fait rêver le public, avec Zwei rehbraune Augen, Das alte Försterhaus, Im Rosengarten von San Souci, des airs incontournables de la première moitié du siècle dernier. Mais ils ont également fait bouger le public avec des tubes d’outre Rhin : So ein schöner Tag, et Ein Stern der Deinen Namen trägt, interprété par le DJ Ötzi local, que tout le monde aura reconnu, Jean-Paul. Des interprétations musicales pas évidentes pour un orchestre, mais les musiciens étaient, samedi soir, en grande forme.

Le directeur et président avait laissé carte blanche à ses musiciens. Aussi les applaudissements et la chaleur du public tout au long de la soirée ne pouvaient-ils être meilleure récompense en cette année de double anniversaire.

( Source L'Alsace )

20 novembre 2011

Brevet : 96 % de réussite pour la deuxième promotion

Vendredi, les ex-collégiens buhlois ont reçu officiellement, au collège du Hugstein, leur diplôme national du brevet. Le taux de réussite est supérieur à la moyenne académique.


Les ex-collégiens brandissent leur diplôme.  Photo Bernard Erhard

Près d’une centaine d’anciens élèves du collège du Hugstein de Buhl se sont retrouvés, vendredi en fin d’après-midi, dans l’établissement même qui les avait formés et présentés au brevet, examen de fin des quatre années passées au collège dont deux au collège buhlois.
Cent un élèves de l’année scolaire 2010-2011 constituent la deuxième promotion du collège du Hugstein, reçue au diplôme national du brevet.

Chèques cadeaux


« Nous avons souhaité donner toute l’importance qu’elle mérite à votre réussite scolaire. Vous honorez et faites de cette cérémonie de remise de votre diplôme un moment convivial et joyeux, qui consacre vos études menées au collège. Une étape vers votre avenir », a indiqué Frédéric Brugger, le principal.

Puis il a rappelé les chiffres : 101 élèves ont été reçus au brevet, ce qui représente 96,19 % de réussite. Un chiffre supérieur à la moyenne académique de 85,8 %. 57,42 % des candidats ont également obtenu une mention : 9 très bien, 18 bien et 31 assez bien.
Le foyer socio-éducatif s’est également associé à cette cérémonie en récompensant les plus méritants avec la remise de chèques cadeaux de 20 et 10 € à valoir dans une librairie de Guebwiller.


( Source L'Alsace )

19 novembre 2011

L’émission « Tous Ensemble » lance un chantier à Buhl

Depuis mercredi, camions, voitures et habitants affluent rue de la Carrière à Buhl. L’émission de TF1 « Tous Ensemble », présentée par Marc-Emmanuel est venue aider une famille dans le besoin. Près de quatre semaines de travail attendent les bénévoles.





C’est à Antoine et ses deux filles, des habitants de Buhl, que l’émission « Tous Ensemble », diffusée tous les samedis à 17h50 sur TF1, a décidé d’apporter son aide. Depuis mercredi des bénévoles et des camions se pressent rue de la Carrière à Buhl. Un vrai cirque ! « Une quarantaine de personnes sont venues sur le chantier le premier jour pour proposer leur service. Et nous avons déjà reçu des rouleaux d’isolants et du bois qui va nous permettre de débuter les travaux », explique Alexandre, l’assistant réalisateur. Dès son arrivée, l’équipe de tournage de « Tous Ensemble » a été bien accueillie : « Des voisins de la famille en détresse nous prêtent leur jardin pour y déjeuner, un artisan, son hangar situé à 800 m de là pour stocker les matériaux de construction et un traiteur offre ses spécialités. »


Cherche charpentiers et couvreurs


« Le concept de l’émission Tous Ensemble est de faire appel à la solidarité régionale pour soutenir quelqu’un de la région », résume Alexandre. Mais cette fois-ci, le chantier sera plus rude…




Mercredi, l’équipe de « Tous Ensemble » avec son présentateur Marc-Emmanuel (à gauche), et les bénévoles ont été bien accueillis sur le chantier à Buhl par Mickael de la société traiteur strasbourgeois TFT et Ludovic du groupe art populaire de Berstett.
 Photo DR


« Les précédents chantiers ont nécessité environ une semaine de travaux. Pour celui-ci, il faut compter trois à quatre semaines. Tout est à construire contrairement aux autres maisons où seule une partie était à finir », poursuit-il. C’est suite à la désertion de l’entrepreneur et à d’autres problèmes financiers qu’Antoine a fait appel à l’équipe de « Tous Ensemble ». « Nous sommes face à une urgence de vie. La maison doit pouvoir accueillir la famille avant Noël », précise l’assistant réalisateur. Mais pour l’instant, l’équipe lance un appel d’urgence. Elle a besoin de charpentiers et de couvreurs de la région.


« Impossible n’est pas alsacien ! »


« De l’aide nous est proposée de partout mais n’arrive pas toujours au moment voulu ce qui retarde le chantier. Mais comme on dit par chez nous, impossible n’est pas Alsacien ! », sourit Alexandre, originaire d’Haguenau.




L'émission Tous Ensemble vient en aide, depuis mercredi, à une famille buhloise pour lui construire un toit avant Noël. Le chantier devrait durer trois à quatre semaines.
 Photo Victoria Karel


Prochainement, l’équipe lancera des actions dans toute la région pour récolter des fonds, ainsi que le plus grand Flash mob jamais connu en France, qui se tiendra à Strasbourg. « Tenez-vous prêts ! » lance plein d’enthousiasme Marc-Emmanuel, présentateur de l’émission « Tous Ensemble ».



CONTACTER Les bénévoles, qui proposent leur aide, doivent envoyer un mail à solidarite@laconcepteria.com ou appeler Guy au 06.11.22.76.62. Pour les artisans uniquement, contacter Patrick au 06.11.22.76.15.



( Source L'Alsace   par Victoria Karel )

15 novembre 2011

Depuis 20 ans, Jean-Claude Keller donne vie aux contes

Le Buhlois Jean-Claude Keller ne se lasse pas de donner de la couleur, de la saveur, de l’émotion, de la vie à ses récits qu’il aime partager avec le public.

 

jean Claude Keller recherche l'âme de ses récits également dans son environnement proche.  Photo Bernard Erhard
Jean Claude Keller, vous proposez les légendes, contes et récits bibliques depuis combien de temps ?

J’ai débuté en novembre 1991, aussi cela fait vingt ans que je conte et non raconte. Si je conte, cela signifie que je prépare, soigne, mets en forme les récits que je choisis. Je leur donne un rythme, je donne la vie aux images. J’avoue que j’avais toujours envie de ça, c’est mon truc et il faut bien reconnaître que mon métier m’a aidé.

Avant d’être conteur, je racontais des histoires, par exemple celle du château du Hugstein et je voyais les enfants fascinés, ce qui m’a conforté pour poursuivre. J’ai franchi le pas lors d’un stage de formation de conteur à la bibliothèque de Schweighouse et depuis je n’ai plus arrêté.

En vingt ans il y a eu une évolution, j’imagine ?

Au début, je contais les récits qui me plaisaient, que j’aime. Mais au bout d’un certain temps, cela ne me suffisait plus, aussi j’ai réorienté les contes dans différentes directions. C’était dans un premier temps une concentration plus thématique avec les contes régionaux, ceux de mes racines, l’Alsace. C’est plus facile de parler du pays qu’on aime et qu’on connaît avec pour exemples « Les trois vœux » et le « Troc de Jean-Baptiste ». Je me suis ensuite orienté vers les contes de sagesse, pour un public adulte avec « La mère des contes » ou « L’arbre aux deux branches ». J’ai également beaucoup travaillé le légendaire alsacien avec notamment les châteaux du Hugstein et du Hohlandsbourg.

Vous avez également déjà proposé des narrations bibliques ?

C’est encore un volet différent, puisque cela concerne l’histoire du peuple hébreu dans l’ancien testament et des narrations plus théologiques dans le nouveau testament. Mon objectif n’est pas de faire des sermons, mais simplement de situer les textes dans leur contexte en donnant vie, couleur, saveur et émotion.

 Vous remontez « sur les planches » dès ce vendredi en proposant un conte pour adultes et enfants. Pouvez-vous nous le présenter en quelques mots ?

 « La bête à sept têtes » est l’adaptation des « Deux frères », un conte de Grimm. C’est un conte merveilleux où le héros affronte le dragon pour sauver la princesse. Ce voyage initiatique emportera le public au cœur de la forêt mystérieuse des contes merveilleux de leur enfance.


ÉCOUTER Conte pour adultes et enfants à partir de 6 ans. Vendredi 18 novembre, à 20 h, à la MJC de Buhl.



  (   Source L'Alsace Propos recueillis par Bernard Erhard   )

12 novembre 2011

Au bonheur des musiciens

À l’occasion du concert de gala, la Musique Harmonie de Buhl fête, cette année, son 120 e anniversaire.

Cent vingt ans de bonnes notes

Les musiciens de l’Harmonie de Buhl sont sur la brèche. Depuis plusieurs dimanches, et encore tout au long de la semaine, ils préparent leur soirée de gala qui aura lieu samedi 19 novembre, à 20 h 30, à la salle de gymnastique de Buhl.

Si pour les galas précédents le choix du président et directeur, Yves Coquelle, s’était porté en 2008 sur un medley d’Édith Piaf, en 2009 sur la Dolce Vita, en 2010 sur les variétés françaises, il s’est désisté quant au choix du programme anniversaire de samedi prochain : « Ce sont les musiciens qui ont choisi le répertoire du 120 e anniversaire. Ils rejoueront les morceaux qui les ont marqués durant ces deux dernières décennies. Nous aurons également une attention toute particulière pour notre président d’honneur, Charles Simonklein qui nous a quittés cette année. »



Yves Coquelle présidentet directeur bat la mesure au sein de l-harmonie en tant
que musicien depuis  un demi siècle.    Photo Bernard Erhard


Aussi, le programme 2011 ne sera pas inconnu pour le public florivalien avec pour ouverture Washington Post, une marche militaire du compositeur américain John Philip Sousa, suivie de la Valse N°2, de Chostakovitch avant de laisser une belle plage au compositeur italien Giuseppe Verdi : La Traviata, Rigoletto, Nabucco, Aïda, selon un arrangement de Walter Tuschla. Les musiciens n’ont pas oublié le compositeur alsacien Waldteufel : dont ils interpréteront Les patineurs, Espana, Goldregen notamment avant les grandes séries télévisées : Dynastie, Derrick, Dallas et, pour conclure, la première partie avec l’incontournable Marche de Radetzky, de Johann Strauss père.


Premiere représentation des musiciens de l'harmonie à  la fin du 19 siecle
 Photo Bernard Erhard


Le 25 e anniversaire du Grüass

Avant l’entracte, les musiciens retrouveront leurs « compères » de la fanfare des sapeurs-pompiers de Buhl, dont la première collaboration remonte à 1967. Après la pause, le programme sera toujours aussi alléchant avec un répertoire festif, toujours choisi par les musiciens du Grüas u’m Bluamathal qui souffleront les 25 bougies de leur gâteau d’anniversaire.



Les présidents

1891 - 1900 : Antoine Koch 1900 - 1906 : Charles Erny 1006 – 1907 : Eugène Ramseyer 1907 – 1019 : Louis Neyer : 1919 – 1924 : Charles Ehrhardt 1924 – 1929 : Auguste Mislin 1929 – 1933 : Fernand Neyer 1933 – 1974 : Albert Milfort 1974 – 1992 : Charles Giersch Depuis 1992 : Yves Coquelle



Les directeurs

1890 – 1920 : Jean Meyer 1920 – 1022 : Eugène Latuner 1922 – 1938 : Camille Flesch 1938 – 1954 : Arthur Munsch 1954 – 1966 : Paul Schweitzer 1966 – 1985 : Emile Pfifferling 1985 – 1986 : Jean-Claude Muller Depuis 1986 : Yves Coquelle



( Source L'Alsace par  Bernard Erhard )



10 novembre 2011

Course d’orientation : Olivier Sutter champion de France

La semaine passée, la Ligue de Provence-Côte d’Azur accueillait sur ses terres à Châteaurenard les championnats de France de sprint et dans la forêt de Tarascon le critérium national des équipes pour les derniers rendez-vous de l’année au niveau national

 


Lors du championnat de France de sprint, Olivier Sutter du CO Buhl/Florival a créé l’exploit en l’emportant dans les ruelles de Chateaurenard en “Homme Jeunes“. Cinquième temps de sa série le matin pour la course de qualification, il a réussi à faire une course quasi parfaite en finale l’après-midi pour décrocher le titre avec six secondes d’avance sur ses poursuivants. « Je ne me suis pas inquiété suite à ma contre-performance de la “qualif“ du matin. Plusieurs petites erreurs à l’approche de certains postes m’ont fait perdre une minute, exactement le temps qui me séparait des premiers.

Physiquement, j’étais dans le coup, je me devais d’être plus fluide techniquement pour réaliser un bon parcours l’après-midi. Dans le portillon de départ de la finale, je n’avais pas le titre en tête mais simplement l’envie d’enchaîner les postes en maîtrisant mon orientation. Tout s’est bien déroulé, j’ai réussi à anticiper de bout en bout. » Après sa victoire en “Longue Distance“ l’année dernière, il obtient donc son deuxième titre de champion de France dans la catégorie junior.
Son camarade au pôle espoir de Fontainebleau, Jacques Schmidt-Morgenroth de Colmar finit quant à lui à la 11 e place de cette finale.

Dans la catégorie “Dame Jeunes“, le titre revient à la Rhône-Alpine Isia Basset. Une seule Alsacienne a franchi l’écueil des qualifications, Nicole Hueber du club Buhl-Florival qui a obtenu une méritoire 7 e place.

Dans les catégories “Seniors“, le Strasbourgeois Christophe Villar pointe au 27 e rang d’une course très relevée, le multiple champion du monde Thierry Gueorgiou devant se contenter de la médaille d’argent, six secondes derrière le vainqueur Vincent Coupat de Besançon. Chez les dames, Charlotte Bouchet, du même club, l’emporte devant la favorite Céline Dodin. Deux Alsaciennes sont parvenues en finale : Diane Hueber (Buhl-Florival) termine 26 e et Véronique Makovicka (Colmar) 36 e.


Des résultats encourageants par équipe



Le lendemain, le critérium national des équipes, une course en relais, a permis au club de Saint-Etienne de confirmer une fois de plus son rang à la tête des clubs français. Celui-ci gagne cette compétition disputée âprement par plus de 80 équipes. Représentant la Ligue d’Alsace, le club de Buhl-Florival, finit 20 e chez les hommes, 12 e chez les dames et 13 e chez les jeunes obtenant un résultat d’ensemble très encourageant pour l’avenir. Le club de Colmar complète le palmarès alsacien en décrochant une 17 e place chez les hommes.

Si l’heure est à la trêve hivernale, le petit monde de l’orientation alsacienne se doit de maintenir dans les mois à venir un programme d’entraînements conséquent pour espérer garder le contact avec le reste de l’Hexagone tant le niveau des clubs semble augmenter…

( Source DNA )

5 novembre 2011

Le tennis club fête son quart de siècle

2011 aura été une année importante pour le Tennis-Club de Buhl. Lors de son AG, celle du 25 e anniversaire du club, le président Aldo Pedetti s’est attaché à en dégager les différents aspects.


Yves Coquelle, Aldo Pedetti et Jean-Marie Stanisière (de g à d) et le fameux gâteau
d’anniversaire du TC Buhl. Photo DNA
  
     
Si Yves Coquelle, le président de l’OMSC, est un habitué des AG du Tennis-Cub, c’est la première fois qu’un président de la Ligue d’Alsace, en l’occurrence Jean-Marie Stanisière, faisait le déplacement dans la cité du Florival. Et Aldo Pedetti l’en a chaleureusement remercié. L’AG 2011 ne pouvait débuter sous meilleurs auspices.

Une date importante dans les annales du club


La saison 2011 a coïncidé avec les 25 ans d’existence du TC Buhl, fondé en juillet 1986, avec un court opérationnel dès octobre de cette même année. Et comme un bonheur ne vient jamais seul, les Buhlois ont pu utiliser, de janvier à mars la salle du collège pour parfaire leur condition physique en faisant fi des caprices de la météo.

Et les effets de cet entraînement hivernal, complété par quelques séances dans la salle des "collègues" du FC Guebwiller, n’ont pas tardé à se faire sentir puisque le club a engagé deux équipes en championnat. Si les jeunes de la deux ont quelque peu souffert, ils n’en ont pas moins révélé de bonnes dispositions pour la suite.

 Quant à leurs aînés, ils ont raté de peu la montée en division supérieure. Enfin, les protégés du président Pedetti ont atteint les 1/4 de finale de la Coupe CMDP.
Les effectifs du club ont augmenté de 24 à 30, soit une hausse de… 30 %, les dames passant de trois à neuf (+200%!).

Le bilan financier présenté par le trésorier Guy Wendling a fait état d’un léger déficit (-72€) dû à l’achat d’un… portail. Explication du président : « Nous allons entreprendre, en accord et avec le soutien des services techniques de la mairie de Buhl, des travaux destinés à isoler et à sécuriser nos terrains.

 L’opportunité d’acheter ce portail à bon prix se présentant, nous n’avons pas hésité. Dans la foulée, quand les travaux de reconstruction du club-house du football seront achevés, nous espérons récupérer les Algeco utilisés actuellement comme locaux par les footeux. » Grâce aux subventions municipales, le club a pu acheter deux nouveaux filets, en remplacement des anciens qui dataient quelque peu.

Dans son intervention, Jean-Marie Stanisière, le président de la LAT, a dit sa satisfaction d’avoir pu assister aux assises d’un petit club, une première aussi pour lui, félicitant bien sûr le TC Buhl pour son dynamisme et son action. Quant à Yves Coquelle, au nom de la municipalité de Buhl, il a insisté sur le rôle social joué par les associations dans la vie de la commune.

L’AG s’est achevée par la dégustation d’un savoureux gâteau d’anniversaire, au chocolat, partagé entre toutes les personnes présentes.

( Source DNA )

3 novembre 2011

Nouveau coup dur pour le club - Buhl

Qui en veut au FC Buhl ?


Le FC Buhl ne sort plus de ses heures sombres. Après plusieurs sinistres survenus dans le courant de l’année 2009, le club a été cambriolé ce week-end. Entretien avec son président, Rauséo Angelo.


Le club house de fortune a été fracturé et pillé ce week-end. PHOTO DNA

Stupéfaction pour les dirigeants du FC Buhl qui ont découvert que leur club house de fortune et la bâtisse où se trouvent les vestiaires ont été cambriolés dans la nuit de samedi à dimanche. C’est le troisième sinistre et le deuxième cambriolage que connaît le club depuis 2009. Le président, Rauséo Angelo, manque de superlatif pour décrire son sentiment. « Je suis écœuré mais il n’y a pas que moi, les membres du comité sont aussi abattus ». Les malheurs ont commencé en janvier 2009, date du premier vol. S’en est suivi un incendie, en avril de la même année, qui avait entièrement ravagé le club house.

Pour 3 000 euros de préjudice


L’un des soucis majeurs de l’enceinte, c’est qu’elle n’est pas fermée et que tout le monde y a accès. « Tant que ce stade ne sera pas sécurisé, ça va continuer. Il faudrait que le stade soit fermé et complètement indépendant du skatepark et de la zone de loisirs avec des clôtures assez hautes et que ce soit nous qui gérions l’accès ». Pour le FC Buhl, c’est encore une épreuve que vont devoir traverser les membres du club. « C’est bizarre que l’on s’acharne sur nous et je me pose des questions quant à savoir qui nous en veut ! » Une enquête a été ouverte. Contactée hier, la brigade de gendarmerie de Soultz n’a pas souhaité communiquer.


( Source DNA )

Isabelle Hourtoulle dermographe

À fleur de peau

De l’onglerie à l’extension de cils, le concept de l’esthétique traditionnelle est connu. À Buhl, quelque chose de nouveau arrive dans le Florival, la dermographie.


 Isabelle Hourtoulle s’installe dans le salon de coiffure de Philippe Venturini
 (à gauche) et de Stéphane Scopfer (à droite). Photo DNA


Du nouveau à Buhl, au salon de coiffure « Nuance coiffure ». C’est en collaboration avec Philippe Venturini, gérant de l’établissement, et son associé Stéphane Schopfer, qu’Isabelle Hourtoulle, jeune reconvertie dans la dermographie, a pu se lancer. « J’étais assistante de direction du secteur Unicef Huningue et suite à la fermeture de ce dernier, j’ai quitté les Nations Unies et me suis reconvertie ».

De l’Unicef à la dermographie



C’est donc après être retournée à l’école, la « Nail’s Academy » de Paris, qu’Isabelle sort diplômée de cet institut et devient de surcroît la première à développer ce concept de dermographie dans le Florival. De la dermographie peut découler un maquillage permanent. À l’instar du tatouage et sur plusieurs plans, le maquillage permanent a une durée de vie de deux à trois ans selon l’intensité de la couleur. La dermographie va jusqu’au derme et pigments minéraux.

Mais là ne sont pas les seules prestations qu’Isabelle Hourtoulle propose puisque l’esthétique traditionnelle fait aussi partie de son bagage, tels que les prothèses ongulaires ou encore l’extension de cils. Voilà Isabelle installée dans ses quartiers à Buhl.

« Nous travaillons ensemble, avec M. Venturini, juste sur Buhl mais je désirerais aussi, à terme, travailler chez moi à Orschwihr. Nous avons bien séparé les deux concepts pour que les gens ne s’y perdent pas. Et puis j’ai dû mettre aux normes mon local car c’est une activité qui demande beaucoup d’hygiène ».

Après une bonne vingtaine d’années à travailler pour l’Unicef, Isabelle a su trouver la motivation pour se reconvertir professionnellement mais aussi séduire ceux avec qui elle va collaborer. « Elle est la bienvenue dans nos locaux et cette nouvelle activité va faire un peu bouger la petite vie tranquille des Buhlois » dixit Stéphane Schopfer.

Isabelle Hourtoulle est présente au salon « Nuance coiffure » du mardi au samedi de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h 30 avec possibilité de prestation en nocturne.

Pour tous renseignements : 03 89 83 61 02 ou isabelle.hourtoulle@gmail.com


(  Source DNA )